Un Pays à nommer

Une exposition sur la toponymie du détroit de Belle Isle

 

Bergeronnes, le 6 mai 2013 – Le Centre Archéo-Topo présente l’exposition Un Pays à nommer, du 6 mai  au 29 septembre 2013.(ouvert tous les jours de 9h à 17h dès le 6 mai 2013)

 

La toponymie est la science qui étudie les noms de lieux, ou toponymes. Elle se propose de rechercher leur signification, leur étymologie, leur évolution et leur impact sur les sociétés. Le détroit de Belle-Isle, entre l’extrême est de la Basse-Côte-Nord, la côte du Labrador et la péninsule nord de Terre-Neuve, est un véritable laboratoire de toponymie, par les origines multiples de ses toponymes. Ces lieux nommés par les baleiniers, pêcheurs, explorateurs, autochtones et premiers colons, ont évolué de façon parfois étonnante au fil du temps.

 

À travers une sélection de pièces archéologiques, de cartes anciennes et de photographies, l'exposition Un pays à nommer illustre de façon originale la richesse toponymique de la grande région du détroit de Belle Isle. Elle trace un portrait des phases d'exploration, d'exploitation et de peuplement de cette région en se concentrant sur la dynamique des noms de lieux attribués au fil du temps par les cultures innue, inuite, bretonne, normande, basque, anglaise et irlandaise l'ayant fréquentée.

 

Cette exposition a été réalisée en 2008 par le Musée régional de la Côte-Nord avec l’aide du Programme d’aide aux Musées de Patrimoine Canada. Elle est de retour à Sept-Îles après avoir voyagé en Basse-Côte-Nord (Blanc-Sablon) et à Conches, Terre-Neuve et Labrador.

 

« Faunart » ou « Aueshishat »

Pour la quatrième année consécutive, le Centre Archéo Topo présente toute la faune du Québec, naturalisée par Denis d’Amours. Des animaux presque vivants dans leur habitat naturel vous feront mieux connaître et découvrir la faune du Québec : poissons, mammifères, oiseaux, ils sont tous au rendez-vous.

   1.1.1    

Un carcajou impressionnant a valu plusieurs prix à Monsieur Denis D’Amours, décernés par la Canadian Taxidermist association en 1994.

                                           

Denis D'Amours

Originaire de St-Jean-De-Dieu, petit village encaissé discrètement dans les verdoyantes montagnes agrico-forestières des Appalaches, lesquelles à leur tour, côtoient les récifs du majestueux fleuve St-Laurent à l’est du Canada.

Dès son jeune âge, Denis D’Amours découvre toute la beauté et la complexité des écosystèmes dans l’environnement avec lequel il cohabite quotidiennement.

Grâce à sa formation académique en biologie, il ajoute un raffinement complémentaire à son art par le biais d’études sur la structure anatomique, les mœurs et la biodiversité de cette riche faune nordique.

C’est en mariant toutes ses connaissances écologiques avec sa grande dextérité manuelle, sa créativité sans limite et surtout son immense passion de la nature, que naquit le désir d’exprimer de façon tridimensionnelle le fruit de ses pensées artistiques.

Maintenant âgé de 53 ans, Denis D’Amours œuvre dans cette discipline depuis plus de trente-cinq ans. Enrichi ces dernières années de nombreux écrits, ainsi que de multiples mentions d’honneur tant canadiennes qu’internationales, il n’est donc pas étonnant qu’aujourd’hui ses œuvres se retrouvent non seulement au Canada mais aussi aux États-unis et en Europe.

Source: Site officiel de Denis D’Amours, http://www.damoursnature.com/